Lapis Lazuli

Lapis Lazuli

Origine

Le principal gisement est situé en Afghanistan mais d’autres pays comme le Chili produisent un Lapis lazuli de moindre qualité car plus clair et souvent veiné de blanc (calcite)

Historique

Le lapis-lazuli a été extrait de mines par les Incas pendant environ 8 000 ans.Dans l’Antiquité, on confondait lapis-lazuli et saphir. Ainsi, Pline parle de saphir avec des taches dorées. On trouve des références similaires dans la Bible. Dans l’Égypte antique, le lapis était une des pierres ornementales préférées, pour sculpter des amulettes (notamment les scarabées). Les Babyloniens et les Assyriens s’en servaient également pour fabriquer des sceaux. À cette époque, les mines étaient situées dans le Badakhshan, au Nord de l’Afghanistan. Pendant l’époque romaine, le lapis avait la réputation d’être un aphrodisiaque. Au Moyen Âge, on lui attribuait d’autres vertus médicinales : bon pour la robustesse des membres, et prévenant l’esprit de la peur, du doute et de l’envie. On le buvait broyé, mélangé à du lait.

Caractéristiques

 

Composition : (Na, Ca)8[Al6Si6O24]SO2 Silicate soufré d’aluminium et de sodium
Couleur : Bleu, bleu profond, bleu indigo, bleu outremer à bleu violet
Propriétés physiques
Densité : 2,40 – 2,90
Indice de réfraction : 1,5
Biréfringence : Nulle
Dispersion : Nulle
Pléochroïsme : Nul
Clivage : Nul
Cassure : Conchoïdale, grenue
Propriétés optiques
Luminescence : Forte : blanche

Gisements, indices : Afghanistan, Canada, Chili, Etats Unis Amérique, Iran, Italie, Myanmar, Russie

Pierres ressemblantes : azurite, dumortiérite, sodalite,

Imitations : Verre, jaspe tienté, spinelle synthétique (cobalt + poudre d’or), lapis synthétique

L’étymologie du nom de cette pierre vient du latin « lapis » (pierre) et de l’arabe « azul » (bleu) et signifie « pierre bleue ». Elle est un agrégat de plusieurs minéraux tels que : lazurite, sodalite, haüyne et noséane. Elle est sensible aux chocs, aux températures élevées, aux bains chauds, aux acides et aux savons. Son éclat est parfois vitreux et parfois cireux. La plupart du temps la pierre est tachetée ou pointillée.